Le stade Telia Parken de Copenhague : lieu du prochain Euro 2021

L’Euro de football 2021 aura une phase finale très spéciale. Pour la première fois de son histoire, la phase finale de la compétition sera jouée dans toute l’Europe. En effet, la compétition sera accueillie dans douze pays et donc douze stades différents.

Le Danemark a également été choisi pour accueillir l’EURO 2020. Le plus grand stade du pays, le Telia Parken, qui est basé dans la capitale Copenhague, accueillera donc des matchs de ce championnat d’Europe 2021. Les supporters danois pourront y suivre trois matchs du groupe B et un huitième de finale de ce tournoi. Les trois autres matchs du groupe B seront disputés dans le stade de Saint-Pétersbourg Euro 2021. Cependant, les deux sites devront attendre l’été 2021 car le tournoi a été repoussé en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Toutefois, le comité organisateur de l’UEFA a décidé de garder le nom « EURO 2020 ».

Lieu Euro 2021 : Stade Telia Parken de Copenhague
Stade Telia Parken de Copenhague (source Wikipedia: Leif Jørgensen, CC BY-SA 4.0)

Le Telia Parken en quelques chiffres :

  • Capacité : 38,065 spectacteurs
  • Inauguration / Réouverture : 25 mai 1911 / 9 septembre 1992
  • Architecte : Gert Andersson
  • Équipes : Danemark, FC Copenhague
  • Coût : 85,3 millions d’euros

Euro 2021 : Le calendrier des matchs au Telia Parken

Tour Date Heure* Match Lieu
Groupe B 12.06.2021 18:00 Danemark – Finlande Copenhague
Groupe B 17.06.2021 18:00 Danemark – Belgique Copenhague
Groupe B 21.06.2021 21:00 Russie – Danemark Copenhague
Huitième de finale 28.06.2021 18:00 2è Groupe D – 2è Groupe E Copenhague

*Horaires conformes à l’heure d’été d’Europe centrale (CEST)

Telia Parken : L’histoire du stade

L’histoire du Telia Parken remonte à 1911. Le stade, qui s’appelait alors le Københavns Idrætspark, a été inauguré le 25 mai. Déjà à l’époque, l’arène était principalement destinée aux matchs de l’équipe nationale danoise. Ce premier stade pouvait contenir jusqu’à 52,377 spectateurs, ce qui était bien plus grand que la capacité actuelle.

De 1955 à 1990, la finale de la Coupe du Danemark a été jouée au stade Københavns Idrætspark. Mais au fil du temps, le stade se détériorait et semblait dépassé et de moins en moins apte à recevoir du public. Des rénovations fondamentales ont donc été effectuées.

Reconstruction intégrale du stade

Selon les personnes auxquelles vous vous adressez, certaines vous diront que le stade a été démoli et entièrement reconstruit, tandis que d’autres vous diront qu’il a simplement été rénové en profondeur. Ce projet a été achevé en 1992. Par la suite, elle a été renommée et porte désormais le nom : le Telia Parken.

Bien que le stade doit continuer à accueillir l’équipe nationale danoise et le FC Copenhague, c’est une enceinte sportive multifonctionnelle qui a été construite. Des concerts y sont, par exemple, organisés et la capacité peut s’étendre alors jusqu’à 55,000 places.

Pour le concours de l’Eurovision 2001, le Telia Parken a été équipé d’une toile pliable pour recouvrir le toit. Celle-ci peut être dépliée et repliée en 30 minutes. L’intérieur est entièrement chauffé et climatisé. En 2009, la tribune nord a été entièrement reconstruite pour faire place à 4,000 sièges VIP supplémentaires.

Stade aux multiples fonctions

À maintes reprises, le Telia Parken a été le théâtre d’événements sportifs importants. En 1993, par exemple, la finale de la Coupe du Danemark est revenue se jouer au stade. En 1993/94, la finale de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe s’y est tenue. Lors de la saison 1999/2000, le stade danois a accueilli la finale de la Coupe de l’UEFA qui opposa le club turc de Galatasaray aux Anglais d’Arsenal.

En 2001, le stade a accueilli un tout autre événement : le concours de l’Eurovision. Depuis 2003, le Telia Parken est l’hôte d’une manche du championnat du monde individuel de speedway. Des matchs de boxe ont également eu lieu dans cette enceinte sportive de Copenhague. En 2006, par exemple, le Danois Mikkel Kessler et l’Allemand Markus Breyer se sont affrontés dans ce stade.

Cependant, le Danemark n’a jusqu’à présent jamais eu de chance dans ce stade. En 1992, par exemple, le Danemark a perdu contre l’Allemagne (2-1) lors de la réouverture du stade.

En 2007, l’une des scènes les plus honteuses de l’histoire du foot a eu lieu. Lors du match de qualification pour le championnat d’Europe contre la Suède, un fan danois a couru sur le terrain et a physiquement attaqué l’arbitre Herbert Fandel. Auparavant, le Danois Christian Poulsen avait donné un coup dans l’estomac au Suédois Markus Rosenberg, ce qui avait valu un penalty pour l’équipe visiteuse – que le fan danois n’a apparemment pas supporté.

Le match a été remporté sur tapis vert par la Suède sur le score de trois buts à zéro. Le Danemark n’a alors pas pu participer au championnat d’Europe et le pays s’est vu contraint de payer une amende et a dû jouer les deux matchs suivants à une distance minimum de 140 kilomètres de sa capitale.

L’équipe nationale danoise utilise toujours aujourd’hui le stade Telia Parken pour ses matchs à domicile. Il a d’ailleurs été utilisé pour les qualifications à l’EURO 2020 et pour la Ligue des Nations.

Euro 2021: Petit coup d’oeil sur la ville de Copenhague

Copenhague est la capitale du Danemark. Elle compte environ 615,000 habitants. La ville est également le centre économique et culturel du pays. C’est l’une des plus importantes métropoles d’Europe, et surtout l’un des plus importants ports du continent ce qui est son atout majeur. De plus, elle accueille chaque année des millions de touristes du monde entier.

Les origines de la capitale danoise

L’histoire de Copenhague remonte au XIIè siècle. À cette époque, un château a été construit en bordure de l’Oresund pour protéger un port émergent (« Haven »). Ce port était spécialement destiné aux marchands, et c’est la raison pour laquelle la colonie a reçu le nom de Køpmannæhafn, qui est devenue au fil du temps Copenhague ou København.

Au XIIIè siècle, Copenhague a reçu sa première charte de ville et est rapidement devenue le lieu de résidence des souverains (depuis 1443, elle est officiellement la capitale).

Copenhague a rencontré des difficultés face à l’Allemagne. En tant que concurrent indésirable de la Ligue hanséatique, les flottes des villes allemandes ont complètement détruit Copenhague à deux reprises au XIVè siècle. Culturellement, la ville n’a pas su s’en remettre avant longtemps. Ce n’est qu’au XVIIè siècle que la ville a commencé son renouveau culturel et économique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Copenhague a été pris par les troupes allemandes sans même se défendre. Comme il n’y avait pas d’industrie liée à la guerre, la capitale a réussi à survivre presque sans aucune destruction. Seuls quelques accrochages entre les résidents et les forces d’occupation ont provoqué quelques dégâts.

Copenhague : Que voir lors de l’Euro 2021 ?

Jusqu’à aujourd’hui, on peut voir de nombreux monuments qui retracent l’histoire de Copenhague. L’hôtel de ville ou encore le château de Christiansborg en sont des exemples.

Château de Christiansborg de Copenhague au Danemark
Château de Christiansborg à Copenhague (Source Wikipedia: Julian Herzog, CC-BY 4.0)

D’autres monuments font également partie de l’histoire de Copenhague comme l’ancienne Bourse qui se situe juste à côté du château, le château de Rosenborg, la nouvelle salle de théâtre, le nouvel opéra et, bien sûr, la Petite Sirène, qui se trouve dans le port et qui est basée sur le conte de fées de Hans Christian Andersen. Dans le passé, la statue a été volée à maintes reprises.

Le Telia Parken est situé de façon assez centrale près de l’université, directement au Faelledparken, et est facilement accessible avec les transports publics.

>> Tous les stades Euro 2021